Consommation énergétique la valeur verte

Consommation énergétique : la valeur verte, un critère de vente incontournable !

La consommation énergétique d’un logement est aujourd’hui un critère essentiel, pouvant influencer grandement la décision d’achat. Tandis que les logements neufs sont de plus en plus respectueux de l’environnement, les habitations plus anciennes sont encore très énergivores. Il est important de songer à effectuer les travaux nécessaires pour augmenter la valeur verte de votre logement. En effet, l’efficacité énergétique a des répercussions directes sur le confort et la facture des habitants.

Un système de chauffage plus performant et des menuiseries bien isolées pourraient vous faire bénéficier d’une valeur verte. Le prix de vente pourrait même grimper de 5 à 22 % !

Qu’est-ce que la valeur verte d’un bâtiment ?

Si vous souhaitez vendre, acheter ou louer un bien immobilier, vous devez au préalable connaître les consommations énergétiques de celui-ci ! Le terme « valeur verte » désigne d’ailleurs la plus-value immobilière. C’est ce qui permet de vendre le logement à un prix supérieur à celui du marché. L’ADEME définit la valeur verte ainsi : « la valeur nette additionnelle d’un bien immobilier dégagée grâce à une meilleure performance environnementale ».

En résumé, moins un domicile consomme d’énergie, pour le chauffage ou encore l’eau chaude sanitaire, plus sa valeur immobilière est élevée. Ces atouts permettent au vendeur de demander un prix plus élevé ! Toutefois, ce n’est pas le seul avantage à miser sur la valeur verte. En effet, une bonne isolation thermique et un système de chauffage performant permettent réduisent considérablement les factures énergétiques.

Par ailleurs, ces logements sont écologiques grâce à une faible empreinte carbone (voire neutre) diminuant les émissions de gaz à effet de serre. Ces habitations s’ancrent aussi parfaitement dans les objectifs de la COP21.

Le DPE : un critère important en immobilier

La consommation énergétique des logements est calculée à l’aide d’un Diagnostic de Performance Énergétique (DPE). Ainsi, les logements à faible performance énergétique subissent, quant à eux, une décote verte. Le DPE est obligatoire depuis 2006 et il permet aux futurs locataires et acheteurs de savoir si le bien est énergivore ou, à l’inverse, économe en énergie. Les bâtiments sont classés selon une étiquette allant de A à G :

Les logements possédant une étiquette énergétique A ou B sont considérées comme économes. Celles classées A ont logiquement une valeur verte plus élevée.

L’étiquette F ou G représente à l’inverse un logement très énergivore. Aussi appelées « passoires thermiques », ces habitations sont très mal isolées, difficiles à chauffer et font face à de grandes déperditions thermiques.

À quel point la consommation énergétique impacte le prix d’un logement ?


L’influence de la valeur verte dépend ainsi de la situation géographique et du type de bien. Ainsi, les maisons dont l’étiquette énergétique est faible subissent une décote plus importante que les appartements.

On retrouve plus de maisons individuelles et anciennes en classes F ou G, que d’appartements sur le marché immobilier. Elles consomment en moyenne 35 % d’énergie supplémentaire, ce qui affecte leur étiquette énergétique.

Contactez un professionnel pour vos travaux de rénovation énergétique

Vous souhaitez effectuer des travaux de rénovation énergétique dans votre logement ? Contactez Climatix Le Havre dès aujourd’hui. Nos professionnels vous accompagnent et vous conseillent à chaque étape pour mettre sur pied vos projets.

Nous autres articles